La mode biologique

Qu'est-ce que c'est?

qu’est ce qu’un vêtement bio ?

Qu’est ce que cela veut dire après tout ? on est pas en train de manger de la salade ! c’est vrai qu’on pourrait dire écologique, organique, responsable… la mode eco responsable en est à ses débuts et c’est encore un vaste chantier où  chacun raconte un peu ce qu’il veut. Chez RisuRisu, un vêtement bio cela veut dire que :

conton.png

fleur de coton bio

La fleur de coton a été cultivée sans pesticides, engrais chimiques et sans OGM

fil.png

tricotage du tissu bio

Le fil puis le tissu ont été fabriqués selon des règles très strictes, le plus souvent nous choisissons des fournisseurs qui ont obtenu le label GOTS (c’est la meilleure garantie pour la peau et l’environnement)

teinture.png

teinture bio

La teinture et les autres traitements possibles du tissu (anti rétrécissement par exemple) ont respecté là encore les règles du GOTS le plus souvent et cela change TOUT car c’est ce qui entre en contact avec la peau

les risques pour la santé des tissus conventionnels

Métaux lourds, perturbateurs endocriniens et autres substances nocives se retrouvent dans les vêtements conventionnels, c’est exactement comme pour l’alimentation ou les cosmétiques non bio. Un vêtement qui utilise du coton bio sans autre précision n’offre pas plus de garantie pour la santé finalement qu’un autre vêtement …

Le cadre légal

Les obligations légales principales sont :
- La norme REACH, un règlement européen entré en vigueur depuis 2007 impose certaines restrictions sur des substances dangereuses aux entreprises qui fabriquent ou commercialisent des articles textiles (notamment)
- Un règlement européen de 2001 impose de faire figurer la composition du tissu sur l’étiquette Ces obligations sont très insuffisantes et en plus, de nombreux articles non conformes entrent en Europe, échappant aux contrôles douaniers.

Ce qu’il y a vraiment dans nos vêtements

De très nombreuses substances chimiques hautement toxiques et dont les effets néfastes sur la santé sont connus et reconnus se retrouvent dans les vêtements (source, : rapport de l’ANSES Agence française de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail suite à l'analyse d’un échantillonage de vêtements publié en octobre 2018)

On retrouve sur une proportion non négligeable de nos vêtements (jusqu’à ¼ selon les substances analysées) des substances cancérogènes, des perturbateurs endocriniens et au minimum des substances allergisantes, neurotoxiques…

- parmi les substances cancérogènes : on déplore la présence de phtalates, colorants azoïques (notamment le CI disperse yellow), des métaux lourds (chrome VI), nickel
- parmi les perturbateurs endocriniens : les fameux nonylphénols éthoxylates (NPE)

 Quelques conseils

Le lavage de tout vêtement neuf est indispensable mais insuffisant car le lavage peut au contraire libérer encore plus certains colorants
Les femmes enceintes doivent être spécialement vigilantes car toutes ces substances passent dans le sang et contaminent le fœtus
Eviter encore plus les vêtements traités anti tâches, anti pluie, sérigraphiés, techniques (sport, anti transpirants)… qui regorgent de perturbateurs endocriniens voire de nanoparticules.

Acheter d’occasion ou choisir des vêtements labellisés est la meilleure solution (GOTS ou oeko tex classe 100) (source : la revue Alternative Bien-être de novembre 2018)

la peau des bébés

La peau des bébés est fragile, vous l’avez entendu mille fois. La peau du nourrisson est immature jusqu’à l’âge de 6 mois, elle ne remplit pas encore son rôle de barrière protectrice. Et même ensuite, la peau est un organe imperméable, ce qui veut dire qu’elle laisse passer à l’intérieur du corps ce qui est appliqué à son contact.
Un vêtement bio va être doux (c’est déjà ça) mais surtout garantir au maximum que des substances nocives ne vont pas se retrouver au contact de l’épiderme et donc ensuite à l’intérieur de l’organisme avec des conséquences sur la santé à plus ou moins long terme.

conseils pour un lavage biologique

Faire sa lessive présente plusieurs avantages : en plus d’être écologique et économique, fabriquer sa lessive soi-même est très facile. En quelques minutes, vous pouvez préparer de quoi laver votre linge pour plusieurs mois ! Pour celles et ceux qui ne savent pas par où commencer pour devenir autonome, faire de la lessive maison constitue un premier pas facile à réaliser !

recette

L’huile essentielle sert à parfumer votre linge car le savon de Marseille n’a aucune odeur. Vous pouvez utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus, de lavande, de citron, Elle est bien entendu facultative !

Le sèche linge est déconseillé car il est gourmand en énergie et abîme les fibres de coton.

pour éviter que la lessive ne devienne compact, mixez la avant de la verser dans le contenant. Si quelques heures après la lessive a « figé » il faut la secouer énergiquement.

le label GOTS

Pour savoir exactement de quoi on parle, RISU•RISU choisit la grande majorité de ses tissus avec le label GOTS, référence pour le textile biologique.

Le label GOTS a des exigences très strictes depuis la culture du coton (sans pesticides) jusqu’au produit final. L’utilisation de produits chimiques nocifs est ainsi interdite tout au long du processus de fabrication (tissage du tissu, teinture…) et contrôlée par des audits. Le traitement des eaux usées est obligatoire, les conditions de travail des employés respectent des critères sociaux. Tous nos produits ne sont pas certifiés GOTS car l’atelier espagnol ne possède pas lui-même cette certification, très coûteuse pour des petites structures. Mais la plupart de nos tissus le sont, ce qui offre aux consommateur le maximum de garanties, en particulier pour la teinture des tissus.

environnement

80 milliards de vêtements sont produits chaque année
l’industrie textile est la 2e industrie polluante dans le monde après le pétrole et est responsable de 20% de la pollution de l’eau dans le monde

la culture du coton représente 10% des ventes de pesticides mondiales et 25% des herbicides

Contact Risu Risu Instagram Risu Risu Pinterest Risu Risu Facebook Risu Risu NEWSLETTER